Adopter un Maine coon : Quel élevage privilégier ?

Adopter un Maine coon : Quel élevage privilégier ?

  • Post author:
  • Post category:Conseils

Adopter un Maine coon : Quel élevage privilégier ?

Le Maine Coon a la cote ! Et pour cause : son gabarit de petit fauve, ses grosses pattes de velours, ses longs poils soyeux et son caractère de gros nounours ne peuvent que nous faire craquer. Partager sa vie avec un Maine Coon est donc le rêve de beaucoup d’entre nous, et on les comprend. 

Si vous envisager d’adopter un chaton, il sera nécessaire de vous tourner vers un élevage. Mais pas n’importe lequel ! Découvrez dans cet article comment bien choisir votre élevage de Maine Coon et éviter toutes déconvenues. 

Bien choisir l'élevage

Il faut savoir que, comme pour tous les chats, le comportement de votre futur Maine Coon adulte va dépendre de celui de sa maman, de l’environnement dans lequel il aura grandi et bien sûr des caractéristiques de sa race. 

L’organisation de l’élevage, l’ambiance qui y règne et l’attitude de l’éleveur vis-à-vis de ses animaux sont donc d’une extrême importance. 

Avant de jeter votre dévolu sur un petit Coon, prenez le temps d’aller visiter l’élevage, de rencontrer les parents de votre futur boule de poils et de constater par vous-même le contexte dans lequel il évolue.

Privilégiez l’élevage familial

Adopter un chaton dans un élevage c’est être en accord avec le fonctionnement de celui-ci et sa déontologie. 

Il existe toute sortes d’élevage : certains dans lesquels les chats grandissent dans des chatteries isolées, et d’autres élevages familiaux privilégiant la proximité avec leurs animaux. 

C’est vers un élevage familial que nous vous encourageons bien sûr à vous tourner pour l’adoption de votre Maine Coon. Dans ce type d’élevage, les chats vivent et grandissent dans la maison et sont considérés comme des individus à part entière. Les éleveurs attachent une grande importance à chacune de leur portée, sans les considérer comme de la marchandise. 

Les chatons sont sociabilisés en douceur, ils sont habitués à être manipulés et brossés. Lorsqu’ils sont véritablement passionnés et animés par l’amour des félins, ces éleveurs prennent le temps de choisir les meilleurs foyers pour leurs chatons. 

Ils posent des questions et se réservent le droit de refuser une vente si les conditions de vie des acheteurs ne sont pas en mesure de satisfaire le bien-être du chat. 

Choisissez donc un de ces élevages sérieux et respectueux, dont les propriétaires sont également capables de vous expliquer précisément leurs sélections et leur façon d’obtenir telle couleur ou caractéristique spécifique.

Évitez les usines

Les élevages usines sont bien sûr à proscrire. Ces élevages, qui font souvent plusieurs races et même plusieurs espèces (chats, chiens), vendent des chatons élevés en cages à l’extérieur. Certains paient même du personnel pour s’occuper des animaux, avec le risque que cela comporte. 

Ce type d’élevage utilise les animaux uniquement comme des biens à vendre. Le bien-être des animaux tout comme leur sociabilisation n’est pas leur priorité. Ce n’est donc clairement pas l’idéal pour trouver un chaton sociable et bien équilibré.

Bannissez les boutiques ou animaleries

Le pire lorsque l’on cherche à acheter un Maine Coon, ou tout autre animal, c’est de se tourner vers les animaleries.  Réellement traités comme de la marchandise, les animaux y sont exposés en vitrine comme de vulgaires objets. Ils n’ont que très peu de contact avec les humains et proviennent très souvent de trafics d’animaux ou d’élevages peu scrupuleux. 

En été, ils souffrent de la chaleur derrière les vitres, et la nuit restent seuls dans le noir. Enfermés dans à peine 1 mètre carré, ils sont séparés de leurs parents, sans repères et sans éducation. Entre deux rangement de rayons, le personnel passe de temps à autre leur apporter des croquettes et changer leur eau (quand ils y pensent). 

Alors pour toutes ces raisons, les animaleries méritent d’être boycottées.

Éleveurs en règle : gage de sérieux et de qualité

Les élevages destinés à la vente de chiots et chatons en France sont encadrés par des règles strictes, renforcées depuis le 1er janvier 2016. Sachez grâce à ces règles reconnaître les élevages sérieux et qualifiés.

Les règles attribuées aux éleveurs professionnels

Les éleveurs de chats et chiens professionnels sont reconnus comme tels lorsqu’ils vendent au moins 2 portées par an, qu’ils possèdent un numéro SIRET ou SIREN, qu’ils sont déclarés auprès de l’administration fiscale, qu’ils possèdent un diplôme reconnu par le Ministère de l’Agriculture et qu’ils sont répertoriés à la DDCSPP de leur département (anciennement appelée DSV ou Direction des Services Vétérinaires). 

Toutes ces obligations permettent aux autorités d’effectuer les contrôles et les suivis adéquats. Les éleveurs professionnels sont ainsi tenus de mettre régulièrement à jour un registre d’entrées et de sorties des animaux, de respecter un règlement sanitaire intérieur, de tenir un registre de suivi vétérinaire et de se soumettre deux fois par an à une visite de contrôle d’un vétérinaire dans leur élevage.

Le statut d'éleveur pour les particuliers

Les particuliers peuvent légalement vendre des chatons ou chiots mais doivent eux aussi respecter une réglementation stricte pour rester dans la légalité et être reconnus comme éleveurs. 

Les particuliers sont ainsi limités à vendre une seule portée par an (pas plus) avec déclaration fiscale obligatoire et enregistrement auprès de la Chambre d’Agriculture pour obtenir un numéro de SIRET. 

Ces éleveurs particuliers doivent obligatoirement mettre en place des installations conformes au bien-être et à l’hygiène des animaux, sont régulièrement contrôlés et doivent pouvoir prouver qu’ils ne «produisent » qu’une unique portée annuelle. 

Ils sont également tenus de fournir pour chaque animal vendu un certificat de bonne santé daté de moins de 5 jours.

Dans le cas de la vente de chatons/chiots inscrits au LOOF par des particuliers, toutes les naissances doivent être déclarées auprès du Livre des Origines Françaises et chaque animal doit donc être porteur d’un pedigree certifié par un numéro délivré par le LOOF et consultable en ligne par tout un chacun. 

Dans ce cas précis, les éleveurs particuliers ne sont pas obligés d’avoir un numéro SIREN. Les revenus obtenus via la vente de ces portées doivent bien sûr être déclarés aux impôts.

Attention aux annonces

Seuls les éleveurs professionnels et particuliers respectant scrupuleusement les règles énoncées ci-dessus sont autorisés à publier des annonces de vente de chatons/chiots sur les sites de petites annonces comme Leboncoin. 

Attention aux annonces sur ces sites car beaucoup de vendeurs non déclarés proposent des animaux à la vente, ce qui est illégal. Nous vous conseillons de faire attention ou de prendre contact à la rigueur pour en savoir plus, car sans cela vous n’aurez aucune garantie sur la santé et la lignée du chaton. 

Les particuliers qui postent leurs annonces sur LBC sont automatiquement enregistrés en tant que pro puisqu’ils doivent fournir leur numéro SIRET ou SIREN. Toutefois, rien de certifie qu’ils sont inscrits auprès de la DDCSPP, procèdent aux contrôles sanitaires, déclarent les naissances et utilisent des installations conformes.

Adopter un Maine Coon : les critères auxquels il faut prêter attention

Vous avez décidé d’ouvrir votre foyer à un Maine Coon. La première étape va être de trouver un vendeur sérieux. Faites une liste des bons éleveurs potentiels et prenez contact avec ceux qui vous intéressent afin de planifier une première visite. 

En amont, préparez votre liste de questions à poser et n’ayez pas peur d’entrer dans les détails. Un éleveur véritablement passionné se doit de connaître parfaitement ses animaux et de pouvoir répondre à toutes vos interrogations.

Son état de santé

Lors de la visite, vous craquez sur un petit Coon et votre cœur s’emballe. Il faut toutefois faire les choses dans l’ordre. Avant toute adoption, demandez toujours à vérifier le carnet de santé du chaton.

Assurez-vous que l’éleveur s’est occupé de faire faire un bilan vétérinaire complet mais aussi les test de dépistage nécessaires pour les maladies génétiques et héréditaires (SMA, HCM, PKDef…). Ce type de maladie est très fréquent chez le Maine Coon et chez les chats de race en général. Les résultats de ces tests doivent être indiqués dans le carnet du chaton. Ils permettront de vous garantir que le chaton n’est pas porteur de maladies génétiques.

Les éleveurs sont tenus de vous montrer également les tests faits pour les parents et même les grands-parents. Un élevage professionnel digne de ce nom fait attention à la consanguinité et s’assure de ne pas avoir de chat malade.

Les papiers

Si vous prévoyez de faire participer votre Maine Coon à des concours, il est impératif qu’il possède un pedigree (LOOF). La demande de pedigree doit être faite par l’éleveur avant les 8 mois du chaton (de préférence avant ses 6 mois). 

Il faut compter un délai de plus d’un mois pour que le LOOF envoie les papiers de pedigree, voir plus dans certains cas. 

La déclaration de naissance du chaton est aussi un papier important lors de l’achat d’un chat de race. Elle doit avoir été faite dans les 2 mois suivant la naissance du chaton et l’éleveur doit être en mesure de vous la montrer.

Le prix

Selon les élevages et les caractéristiques propres à l’animal, un chaton Maine Coon peut coûter entre 800 et 2500 euros. 

Certains élevages plus réputés que d’autres appliquent des prix plus élevés. Ces prix varient également en fonction du sexe du chat, de ce pour quoi il est destiné (animal de compagnie ou reproducteur), de la couleur de sa robe, de sa taille etc. 

Un chat Maine Coon LOOF est évidemment plus cher qu’un chaton sans pedigree puisqu’il est reconnu officiellement comme appartenant à la race.

Il faut aussi savoir que le prix d’achat d’un chat Maine Coon inclut notamment les frais vétérinaires liés aux premiers vaccins (Typhus Coryza Leucose), à l’identification et à la stérilisation pour les adultes.

Attention aux prix au rabais :

Les éleveurs qui vous proposent des chatons Maine Coon pour 100 ou 200 euros ne s’occupent ni de faire les rappels de vaccins, ni la stérilisation ni même les échographies cardiaques des parents pour dépister les éventuelles maladies génétiques (ce qui est un grave manquement à la profession). 

Ne vous laissez pas tenter pas ces prix au rabais, au risque de soutenir des éleveurs peu scrupuleux. La qualité a un coût. 

Les non LOOF

Certains vendeurs proposent aussi des Maine Coon non LOOF, parfois au même prix que les LOOF, sans aucune justification. 

Nous vous conseillons de privilégier les chatons possédant leurs papiers de pedigree, qui ne sont certes que des papiers mais représentent un gage de sérieux et une garantie sur les critères de la race. 

Ils sont indispensables si vous souhaitez faire des concours ou revendiquer que votre boule de poils appartient bien à la race.  

Le contrat

Le contrat de vente est aussi très important. Ce contrat reprend les soins effectués sur le chaton depuis sa naissance ainsi que les obligations de l’acheteur au regard des soins et des conditions de vie qu’il est tenu d’apporter à son animal. 

Assurez-vous que la mention « chat de race avec pedigree » ou la que la mention «LOOF» soit indiquée sur le document.

Si vous prévoyez d’acheter un Maine Coon, sachez aussi que la plupart des éleveurs demandent un acompte pour valider la réservation. Cet acompte n’est pas remboursable en cas d’annulation de la part de l’acheteur (il l’est uniquement en cas d’accident concernant le chaton avant l’adoption ou de désistement de l’éleveur). Gardez en tête que le chaton appartient à l’éleveur jusqu’au paiement total de la somme due, comme le prévoit le code rural.

Les bonus de certains éleveurs

Le jour du départ du chaton dans sa famille, beaucoup d’éleveurs attentionnés lui préparent une boîte remplie d’accessoires en vue d’une bonne adaptation au sein de son nouveau foyer. 

Cette boîte peut contenir un paquet de croquettes de la marque avec lequel le chaton était nourri pour permettre la continuité alimentaire, un paquet de litière, des jouets et des astuces pour que l’accueil et l’adaptation du petit maine coon se passent bien. 

Il peut également contenir des conseils pour faciliter son intégration et une liste de tout ce qu’il faut prévoir pour son arrivée avec des références précises comme les maison de toilettes XXL recommandées, par exemple.

Et les chats retraités dans tout ça ?

Certains élevages proposent également des Maine Coon adultes « retraités ». Ces chats autrefois reproducteurs peuvent être encore jeunes mais ne répondent plus aux critères de reproduction. Il peut s’agir de mâles comme de femelles. 

Ils sont donc vendus moins chers et sont tout aussi beaux et sociables que les autres. 

Dans les élevages sérieux, ils sont élevés avec amour et respect. Ils possèdent chacun leur propre histoire et leur caractère alors l’éleveur prend soin de leur choisir la famille idéale pour garantir leur bonne adaptation et leur bien-être. 

Sachez qu’un chat retraité peut autant vous combler de bonheur qu’un chaton. Si, si on vous l’assure !